jeudi, 29 juin 2017

Les toutes, toutes premières fois

Comment tout (ou presque) a commencé !

Tout premiers pas sur la Lune

(votes : 19)
Loading ... Loading ...
Posté par fabrice
 

21 juillet 1969

Un petit pas pour une immense première fois

 

 

« Un petit pas pour l’homme, un  bond de géant pour l’humanité »

Mon père me réveille au beau milieu de la nuit. C’est ce que nous avions convenu. Je viens juste de fêter mes 12 ans. Encore embrumé de sommeil, on s’installe, mon père et moi, devant le téléviseur Ducretet Thomson. L’image noir & blanc est constellée de tâches blanches comme pour nous rappeler que nous sommes en direct des étoiles. Malgré l’insouciance de ma jeunesse, j’ai vraiment conscience de vivre un moment extraordinaire.

Les premiers mots du tout premier « extraterrestre »[1]

3 heures 56 (heure française, -2 heures 56 GMT-nuit du 20 au 21 juillet 1969), l’émotion se lit dans le regard de mon père. Neil Armstrong descend du module lunaire « Eagle »[2] et pose son pied gauche sur la surface lunaire.  Le premier pas d’un Homo sapiens sur un autre sol que celui de notre bonne vieille planète [3]. Ça plane pour moi comme probablement pour les quelques 600 millions de téléspectateurs témoins de ce moment historique.

On mesure d’autant plus l’exploit aujourd’hui lorsqu’on sait que le module lunaire appelé LEM était doté d’un ordinateur de bord qui ne disposait que de 4 Kb de mémoire vive (RAM) et de 74 kb de capacité de disque dur. Autant dire moins que le plus petit des smartphones de 2009 et sans aucune mesure avec nos PC domestiques.

Avec un brin d’ironie on pourrait comparer la modestie de la mémoire de l’ordinateur à la faiblesse des dialogues qui  s’engagèrent ensuite entre Armstong et Buzz Aldrin venant le rejoindre : « C’est quelque chose, n’est-ce pas ? Une magnifique vue », s’enthousiasme  Armtrong. Auquel répond Aldrin :  « Une magnifique désolation ».   Formules lapidaires compte tenu de l’évènement mais qui n’en demeure pas moins le tout premier dialogue prononcé hors de notre planète !

Illustration adressé par Hergé à Amstrong en 1969 - © Hergé - Moulinsart SA

Dessin offert par Hergé à Neil Armstrong

Apollo 11 : les premiers pas sur la Lune – Archives de l’Ina

« Ce programme est important pour des raisons politiques internationales »

7 ans plus tôt, en 1962, un autre dialogue, qui a lieu cette fois dans le bureau ovale de la Maison Blanche, donne une vision moins idylique de cette aventure spatiale. « Ce programme est important pour des raisons politiques, des raisons de politique internationale, et qu’on le veuille ou non, il s’agit d’un énorme défi à relever »;  le président Kennedy s’adresse ainsi au patron de la Nasa de l’époque, James Webb.

Il ajoute : « sans quoi, on aurait pas besoin de dépenser tout cet argent ». D’ailleurs, la population américaine reste très partagée sur l’intérêt de cette mission et ne sera véritablement conquise qu’un après la mission Apollo 11.

La face cachée de la Lune…

« We choose to go to the moon. » Cette déclaration de John F. Kennedy fixe un nouveau cap dans cette course aux étoiles dont  le point d’orgue sera le premier pas sur la Lune.

Cet événement unique dans l’histoire de l’humanité a aussi ses détracteurs. Il s’agit d’adeptes de la thèse du moon hoax ou canular lunaire.  Ses partisans contestent la théorie officielle de la Nasa estimant que l’alunissage n’est qu’une reconstitution en studio.  Le tout aurait été réalisé au sein d’une base militaire secrète située dans le désert du Nevada.

En 1974, un auteur, Bill Kaysing, relève dans son livre de nombreuses « bizarreries » comme l’absence d’étoiles dans le ciel, de cratère dans le sol où se pose l’engin spatial, ou  le fait que le drapeau flotte alors que sans atmosphère pas de vent…  Bref, une série d’observations et de déductions qui sème le trouble dans certains esprits et parvint à convaincre 6 % des américains (sondage Galupp, 1999).

Depuis cette idée « du complot »  fait son chemin réactivée par certains médias et surtout par internet. Les sceptiques sont désormais près de 20 %.  La Nasa conteste preuves à l’appui ces théories qu’elle considère aussi farfelues que le professeur Tournesol.


De nombreux petits pas pour un grand bond pour l’humanité

Ces premiers pas historiques sur notre satellite naturel  ont été précédés des premières pattes dans l’espace. Laïka a été la première chienne mise sur orbite à bord de Spoutnik 2. Elle vécut un enfer qui heureusement ne dura que quelques heures. Victime d’un manque de préparation et probablement de la désinvolture des techniciens chargés de préparer le dispositif, elle mourut par manque d’oxygène, dans une température invivable.

Strelka, une femelle Husky, eut plus de chance en revenant saine et sauve d’un vol sur Spoutnik 5. Sans le savoir, elle participa au réchauffement de la guerre froide, en mettant au monde une chienne, Puchinka, qui sera offerte par Khrouchtchev à Kennedy. Cette dernière ira fricoter avec le terrier des Kennedy et leur donna quatre beaux chiots.

montgolfière-versailles-1783

Celui qui a véritablement l’étoffe d’un héros, s’appelle Ham. C’est un chimpanzé de 3 ans et 7 mois. Il est propulsé le 31 janvier 1961 dans la stratosphère par une fusée Mercury. Résistant aux fortes pressions et à des températures élevées, on le récupéra dans l’Atlantique. Il sera le tout premier « terrien » à quitter la Terre et à y revenir vivant.

Cependant, les tout premiers passagers aériens de l’histoire sont un canard, un coq et un mouton. C’était le 19 septembre 1783 à Versailles. Ils ont pris place dans un ballon des frères Montgolfier, firent une ascension de 500 mètres et se déplacèrent sur 1700 mètres pour un vol qui dura 8 minutes.

 


« Bonne chance Monsieur Gorsky » ou la fesse cachée de la Lune !

Neil Armstrong  ne se contenta pas de prononcer  l’une des phrases les plus célèbres de l’histoire en posant son pied sur la Lune.  Au cours de la mission d’Apollo 11, il ajouta une interjection très énigmatique : « Bonne chance Monsieur Gorsky ! ».

Journalistes, la Nasa et bien d’autres tentèrent de découvrir l’identité de cet énigmatique Monsieur Gorsky. En vain. Aucun astronaute ni cosmonaute soviétique ne portait ce nom, ni aucune personnalité étant susceptible de retenir l’attention d’Armstrong. Interrogé sur ce point, ce dernier garda le silence durant 30 ans.

Puis, un jour de 1995 à la suite d’une réunion en Floride, il aurait enfin accepté d’éclaircir cette zone d’ombre :

« Monsieur Gorsky est mort maintenant. Je vais pouvoir répondre a votre question : lorsque j’étais gosse, j’avais l’habitude de jouer au basket dans le jardin. Un jour, la balle atterrit dans le jardin du voisin. Au moment ou j’allais la ramasser dans leur jardin, je suis passe devant la fenêtre de la chambre a coucher de M et Mme Gorsky, nos voisins. Et là, j’ai pu entendre madame Gorsky qui disait a monsieur Gorsky :

- Une fellation ? Tu veux que je te fasse une fellation ? Je t’en ferai une le jour où le gosse du voisin marchera sur la lune… « 

Moralité de cette histoire (vraie ?) : tête en l’air ou pas,  les paroles en l’air, surtout lorsqu’il s’agit de parties de jambes en l’air,  finissent toujours par retomber sur Terre !!


 Quelques dates qui ont tracé le chemin de la Lune   :

  • 4 octobre 1957, l’URSS lance le tout premier satellite artificiel : Spoutnik. 4 antennes, 84 kilos et 58 cm de diamètre.
  • 4 janvier 1959, premier survol de la Lune par la sonde Luna 1;
  • puis les premières images de la face cachée de la Lune (Luna 3, 18 octobre 1959);
  • Premier homme dans l’espace, Youri Gagarine (12 avril 1961);
  • Premier survol d’une planète autre que la Terre, Vénus par la sonde Mariner 2 (14 décembre 1962)…
  • première femme dans le cosmos, Valentina Terechkova (16 juin 1963);
  • Alexeï Leonov, premier homme à effectuer une sortie dans l’espace (18 mars 1965);
  • première sonde à se poser sur la Lune (3 février 1966);
  • 1972, fin du programme Apollo
  • …2019, une petite colonie pourrait s’établir sur la Lune (annonce faite par la Nasa), base permanente destinée à préparer les premiers voyages vers Mars.
  • 25 août 2012, décès de Neil Armstrong, âgé de 82 ans, des suites d’une opération cardio-vasculaire;
  • 28 août 2012, pour la première fois, le lancement d’un nouveau single (du rappeur Will.I.Am), se fait d’une autre planète que la Terre (4)
Actualisé le 26 août 2012 

1 -  Avec beaucoup d’humour, Niel Armstrong se qualifiait de « tout premier extraterrestre ! »
2 - Ces premiers pas dureront près de 2 heures 30, au cours desquelles, seront parcourus 60 mètres et récoltés 21 kg de roches lunaires.
3 - Lors d’un salon du Bourget, Neil Armstrong, chercha à relativiser sa performance en expliquant que derrière cet exploit, il y avait 20 000 entreprises, 300 000 hommes et 3% du budget américain.
4 – Passionné de science, le rappeur américain Will. I.Am diffusera, le 28 août 2012, en avant première son single  » Reach for the star » via le robot Curiosity situé sur la planète Mars. Aucun haut parleur sur Mars, et pour cause, personne pour écouter, le morceau est diffusé sous forme d’ondes relayées par les antennes de la Nasa. Pour en savoir plus, cliquez ici


A découvrir pour mieux comprendre :

Emission de France 2 : Un jour, un destin


A lire ou à relire avec plaisir :

  • « À la conquête de la Lune », un web documentaire de France 24 et RFI.
  • A l’occasion de l’anniversaire du lancement d’Apollo 11, le 16 juillet 1969, le blog «Big Picture» présente quarante clichés commémorant l’événement: des photos de la navette, des astronautes Neil A. Armstrong, Michael Collins et Edwin E. «Buzz» Aldrin Junior, de la lune, des réactions de l’époque.
  • «Le plus fort, c’est quand Armstrong est descendu de son échelle» Le 21 juillet 1969, Neil Armstrong a été le premier homme à marcher sur la lune. Spécialiste scientifique à l’époque, Alain Schärlig, 73 ans aujourd’hui, a commenté, en direct sur la TSR (un autre exploit pour l’époque!) ce moment historique. Il se souvient dans une interview de l’édition suisse de 20 Minutes.
  • On a marché sur la lune Les aventures de Tintin – Hergé. Ca y est, la fusée a bel et bien décollé ! A son bord, Tintin, le Capitaine Haddock, le Professeur Tournesol et son assistant s’apprêtent à un long voyage dont les moindres détails ont été minutieusement préparés. Mais le décollage est à peine achevé que surviennent les premières surprises !
  • Apollo en route vers les étoiles Retrouvez la fantastique histoire du Programme Apollo à travers un document fascinant de 80 minutes: un panorama complet et chronologique de l’extraordinaire aventure du programme américain d’exploration de l’espace de la 1ère mission en 1961 à la fin du programme en 1972.

Le tout premier clair de Lune

(votes : 3)
Loading ... Loading ...
Posté par fabrice
 

- 4 milliards 453 millions d’années

creation-lune

Un éclair de Lune

La Lune a été enfantée dans les entrailles de la Terre suite à un impact d’une petite sœur jumelle de la Terre survenu quelques millions d’années seulement après la « naissance » de notre chère planète bleue. Raison pour laquelle les roches de la Lune et la Terre présentent de très nombreuses similitudes. Une naissance dans la souffrance qui profitera aux deux protagonistes.

Alors que la Terre commence à peine à sortir des limbes du système solaire, lui-même naissant, notre planète va subir son premier véritable assaut. Il sera d’une violence inouïe, le pire vraisemblablement de son histoire.

Le système solaire affiche moins de 200 millions d’années au compteur. Quant à la jeune Terre, (moins de 50 millions d’années d’existence), elle est en voie d’achever sa  croissance, en atteignant 90% de sa taille actuelle.

C’est ce moment que choisit  Théia, une mini-planète, jumelle de la Terre de la taille de la planète Mars, pour  percuter la Terre.

Selon les récentes études (1), Théia serait effectivement la sœur jumelle de la Terre, en moins volumineux, ce qui explique leur composition quasi-identique. Cette composition variera légèrement ensuite comme le souligne Richard Walker ce qui « correspond parfaitement à la quantité différente de matériaux récupérés par la Terre et la Lune après l’impact ».

Une collision fusionnelle

collision-lune-terre

Le bolide s’enfonce dans le globe à la vitesse de 11.8km/heure. Aussitôt, la surface en cours de formation de notre planète se craquelle et fait place à un océan de lave, de plusieurs centaines de kilomètres de profondeur. La température monte à plus de 2 000°C à la surface et 5000°C dans ses entrailles.

Le cœur ferreux du bolide fusionne littéralement avec la Terre tout en arrachant une partie importante du manteau de silicate terrestre qui va se mettre en orbite autour de la Terre.

Fait extraordinaire, en 24 heures, à partir de ce « rejeton » on assistera à la naissance de la Lune.  Bien entendu, il faudra attendre encore quelques dizaines de millions d’années pour que notre satellite parvienne à sa physionomie actuelle (une masse 83 fois inférieure à celle de la Terre).

phase-de-la-lune

De la Terre à la Lune

De son coté, la Terre retrouvera ses esprits et son apparence au bout de quelques millions d’années seulement. Mais les agressions de météorites continueront sur Terre comme sur la Lune, durant une période que les scientifiques nomment le Grand bombardement tardif  et qui s’échelonnera entre 4,1 milliards d’années et 3 milliards 850 millions d’années.

Au cours de cette période,  on dénombrera près d’une demi-douzaine d’impacts violents, provoquant l’évaporation des océans naissants sur Terre.

Ce scénario, parmi 2 ou 3 autres, est celui qui actuellement semble le plus probable. Parmi les preuves, outre la similitude de la composition des roches entre les deux astres,  la Terre est aussi la seule planète interne du système solaire à posséder un satellite de si grande taille, ce qui plaide en la faveur de  la nature très aléatoire d’un impact.

Tout a commencé dans un éclair de feu et tout finira au clair de Lune.

 

Publié le 26 novembre 2016

La suite de l’histoire

lune_arc

Il y a 4,3 milliards d’années, après une période de refroidissement, la Lune est percutée par un bolide qui a creusé la dépression South Pole Aïtken.

-Entre 4 ,1 à -3,8 milliards d’années, la Lune subit le Grand Bombardement tardif, une pluie de gros astéroïdes. Ces impacts forment les grands bassins de la face visible.

De -3,8 à -1 milliard d’années, ces bassins se remplissent de lave remontant l’intérieur de la Lune. Ces bassins vont devenir les fameuses mers lunaires.

Il y a moins d’un milliard d’années, d’autres impacts creusent les cratères visibles aujourd’hui à la surface de la Lune. Les cratère Copernic, Tycho et Aristarque sont les plus récents.


 Les dates clés de la Lune (1)

  • 640 av. J.-C. : Thalès reconnaît dans les phases lunaires une conséquence de la réflexion de la lumière solaire.
  • 1609 : Galilée observe pour la première fois la Lune à l’aide d’une lunette
  • 1830-37 : Publication d’une Carte de la Lune par Beer et Maedler.
  • 1833 : Poisson propose un procédé pour calculer les inégalités de la Lune, modèle incomplet pour une théorie de notre satellite, mais qui a pu être appliqué pour les planètes.
  • 1787 : Herschel croit observer une éruption volcanique sur notre satellite (cratère Aristarque).
  • 1840 : Premières photographies de la Lune.
  • 1894 -1910 : Loewy et Puiseux publie le premier Atlas photographique de la Lune.
  • 1959 : Pour la première fois, on découvre la face cachée de la Lune gâce au cliché de la face opposée de la Lune par la sonde Luna 3.
  • 1969 : 21 juillet : le premier humain foule le sol lunaire dans le cadre du programme Apollo 11.

 1 – Equipe israélienne du Dr Hagai Perets du Technion d’Haifa et équipe américaine conduite par Richard Walker - Juin 2015

2 – En savoir plus sur http://www.cosmovisions.com/LuneChrono.htm#Hs47gE9FGFp1dYlE.99


 


A voir et à lire pour aller plus loin :

  • Ces bolides qui menacent notre monde ? Impacts météoritiques et cailloux ravageurs, de Christian Koeberl. Des centaines d’astéroïdes, comètes, météorites et autres planétoïdes voyagent dans le cosmos. Que sont ces objets ? D’où viennent-ils ? De quoi sont-ils constitués ? Que nous apprennent les impacts qu’ils laissent sur le sol des planètes ? L’auteur nous emmène à la découverte de ces phénomènes fascinants.
  • Les Météorites et leurs impacts, de Alain Carion. LE spécialiste français des météorites nous présente dans un langage clair et accessible les météorites, leur origine, leur composition, leur classification… LA référence et LE livre à posséder pour découvrir le monde fascinant de ces pierres tombées du ciel.