mercredi, 20 septembre 2017

Les toutes, toutes premières fois

Comment tout (ou presque) a commencé !

Le tout premier « effeuillage » médiatique

(votes : 11)
Loading ... Loading ...
Posté par fabrice
 

An 28 (environ)

La tête et les jambes !

Salomé a inspiré de nombreux artistes, de Gustave Moreau en passant par Oscar Wilde
Salomé a inspiré de nombreux artistes, de Gustave Moreau en passant par Oscar Wilde

 

La scène se déroule devant Hérode Antipas, tétrarque de Galilée. Pour son anniversaire, auquel il a convié de nombreux dignitaires, officiers et notables, Hérode invite Salomé à danser.

Celle-ci, alors très jeune, accomplit divinement une danse qui, selon la légende , va dévoiler progressivement les parties de son corps les plus intimes. Le tout premier « strip-tease » rapporté dans les livres d’histoire.

Elle lui a fait tourner la tête…

Hérode, subjugué par cet effeuillage aussi voluptueux qu’inédit, s’engage à récompenser Salomé à la hauteur de sa prestation : « Demande moi ce que tu voudras…je te le donnerais, fut-ce la moitié de mon royaume ». Poussée par sa mère, Hérodiade, Salomé réclame alors la tête de Jean-baptiste sur un plateau.

Pourquoi Jean-Baptiste ? Parce qu’il avait dénoncé, au nom de la loi juive, le remariage d’Hérodiade avec Hérode alors que celle-ci était déjà mariée à son frère, Philippe. Que la vie est compliquée !

2000 ans de « pruditudes »…

Ce chaud-froid a-t-il eu raison des ardeurs d’autres amateurs ? Quoi qu’il en soit, on ne reverra pas d’effeuillage, en tout cas médiatisé, avant 1895. Cette fois, ce n’est plus à la cour d’un haut dignitaire que le spectacle se déroule mais dans un café-concert parisien, le divan japonais.

Quant au terme « strip-tease », il serait né au Etats-Unis dans les années 1900, à la suite d’un effeuillage impromptu d’une artiste ayant dégrafé sa robe par mégarde.

Notre Colette sera célébrée autant pour sa tête que pour ses jambes; elle sera, en effet,  l’une des premières danseuses nues de Paris. Le mouvement initié il y a 2000 ans par Salomé allait enfin pouvoir relever la tête… et avec une tête bien faite !

Salomé par paul Baudry - foyer de l Opéra de paris
Salomé par Paul Baudry – foyer de l’Opéra de Paris

A visionner pour le plaisir :


Version contemporaine de l’opéra de Richard Strauss d’après Oscar Wilde, avec Karita Mattila.

 


Version du même opéra, mise en scène par le « SOFIA OPERA AND BALLET »


 A voir ou à revoir :

  • Salomé, la célèbre pièce d’Oscar Wilde, en DVD, avec Myriam Cyr dans le rôle de la sulfureuse Salomé
  • Richard Strauss : Salomé. La version qui rend à l’oeuvre tout son sens : une Salomé sulfureuse, tour à tour innocente, manipulatrice, amoureuse, capricieuse, amère, joueuse, fière, hésitante et surtout vibrante de désir, n’aspirant qu’à se perdre en Iochanaan… Un grand moment et un grand spectacle.



Sur le même thème :

Ajouter un commentaire