mercredi, 20 septembre 2017

Les toutes, toutes premières fois

Comment tout (ou presque) a commencé !

Le tout premier homme moderne

(votes : 21)
Loading ... Loading ...
Posté par fabrice
 

- 200 000 ou 300 000 ans

homo-sapiens-06_93334_1_naturalMuseum

 

« Tu seras un homme, mon fils »

« Qu’est-ce que l’homme dans la nature ?, s’interroge Blaise Pascal, un néant à l’égard de l’infini, un tout à l’égard du néant, un milieu entre rien et tout. ».

Ce « juste milieu » qui hélas ne se révélera pas toujours le Juste du milieu, fait ses tout premiers pas il y au moins 200 000 ans, peut-être même 300 000 selon une découverte récente qui bouleverse l’histoire « d’Homo sapiens »(1). Il sera baptisé bien plus tard par ses pairs, dotés comme lui d’un cerveau de 1400 cm3, d’Homo sapiens (3) ce qui signifie « homme sage ».

Mais en quoi se distingue cet homme qualifié de moderne de ses ancêtres et autres congénères ?

C’est la question que se pose Ivory, l’un des protagonistes du roman « Le Premier Jour » de Marc Lévy : « Le premier homme est-il vraiment celui qui s’est dressé pour marcher debout ? Est-il celui qui a décidé de tailler le bois et la pierre pour s’en faire des outils ? Le premier qui a pleuré la mort d’un proche, prenant conscience que sa propre fin était inéluctable ? Le premier à croire en une force qui lui était supérieure ou, peut-être, le premier à exprimer ses sentiments ? … »

Un long parcours qui a commencé il y a 25 millions d’années

Une chose est sûre, pour acquérir le titre d’homme moderne –et celui d’homme sage-, cela n’a pas été un parcours de santé !

Tout a commencé, il y a 25 millions d’années lorsqu’un groupe de singes se distingue des autres avec une différenciation au niveau du crâne et des mains qui préfigurent les nôtres.

Cependant les choses sérieuses débutent vraiment il y a 7 millions d’années, au Tchad, avec Toumaï, puis Orrorin (-6 millions d’années), les plus anciens hominidés connus (voir encadré).

Evolution du volume du cerveau depuis l'Homo habilis

Evolution du volume du cerveau depuis l’Homo habilis

Le genre Homo apparait il y a environ 2, 5 millions d’années, avec l’Homo habilis. C’est le début d’une longue lignée qui mènera jusqu’à nous.

A l’Homo habilis lui succéderont l’Homo ergaster (-2,3 millions d’années), originaire d’Afrique, l’Homo erectus (-1,8 millions d’années en Asie), l’Homo heidelbergensis (-700 000 ans), l’Homme de Neandertal (-250 000 ans) et enfin, le fameux Homo sapiens dont la date de naissance était jusqu’ici estimée entre -160 000 et – 200 000 ans mais dont la découverte du site de Djebel Irhoud pourrait repousser sa naissance de 100 000 ans la propulsant à 300 000 ans.

En réalité, cette notion de succession n’est pas exacte car les espèces ont cohabité, comme par exemple l’Homo habilis et l’Homo ergaster ou l’homme de Néandertal et l’Homo sapiens. Sans parler de l’Australopithèque – dont fait partie la célèbre Lucy-, à mi-chemin entre le singe et l’homme, qui a partagé les sorts de l’Homo habilis à celui d’Homo erectus avant disparaitre corps et biens.

Un bien bel équipement !

L’Homo sapiens des origines dispose d’un cerveau  comparable en volume au nôtre (environ 1400 cm3), bien plus performant que celui des autres primates. Il ne fait pas encore de distinction entre les objets inanimés et la nature. Il considère que tout est vivant, avec comme corollaire, une prise de conscience de la mort qui va le conduire jusqu’à enterrer les siens. Le chien est déjà son meilleur ami et il n’hésite pas à jouer avec. C’est un compagnon de voyage qui l’accompagnera au cours de ses périples, en Europe ou au Moyen Orient.

Ces premiers humains ont donc beaucoup de points de ressemblance avec nous. « Leur visage n’était pas très différent de celui de n’importe qui dans le métro » affirme Jean-Jacques Hublin (2) de l’Institut Max-Planck d’anthropologie évolutionniste de Leipzig et Collège de France et découvreur des fossiles du site marocain repoussant l’âge d’Homo Sapiens à 300 000 ans (cf encadré ci-dessous).

Ces premiers hommes n’ont pas encore la notion de possession. Lors de leurs déplacements qui les conduits, il y a 60 000 ans, vers l’Europe et l’Asie occidentale, ils s’encombrent du strict nécessaire : des outils, des armes, des vêtements. Auxquels s’ajouteront, comme l’écrit Jacques Attali, des connaissances, des langues, des rites, des histoires, bref toute une culture.

Quand j’entends le mot culture, je tire…ma révérence !

Un bardât qui deviendra de plus en lourd à porter mais indispensable pour résister à une nature qui, elle, au contraire des humains, continuera à ne faire aucun sentiment.

Homo habilis versus homo sapiens

Portrait à qq millions d’années d’intervalle ! (voir « A lire et tester »)

C’est peut-être ce bagage culturel qui fera la différence face à d’autres espèces d’hommes comme l’Homme de Neandertal qui, lui, finira par s’éteindre au moment où apparait l’homme de Cro-Magnon.

Celui-ci pointe son nez, il y a 35000 ans. Tout dernier modèle de la « série Homo », il se voit équiper des toutes dernières innovations que l’on va retrouver chez nous !

L’évolution vers l’homme actuel n’a pas été un long fleuve tranquille. Comprendre comment ont évolué les espèces d’Homo les unes vers les autres demeure encore à bien des égards mystérieux.

En revanche, nous avons la certitude que depuis 30 000 ans, pour la toute première fois, une seule espèce d’Homo peuple la Terre : la nôtre.

 

actualisé le 11 juin 2017

Etes-vous plutôt Arche de Noé ou Chandelier ?

Actuellement, deux théories s’affrontent pour expliquer l’évolution humaine. Celle dite du « chandelier » qui avance que l’homme moderne serait le fruit d’évolutions picorées à la fois chez l’Homo ergaster en Europe et l’Homo erectus en Asie ; et la théorie davantage étayée, dite « de l’arche de Noé » qui fait de l’Afrique l’unique berceau de l’humanité, avant une migration sur l’ensemble de la planète.


Vous avez dit Hominidé ?

Brève explication pour ne pas se perdre dans la jungle des désignations de nos ancêtres qui ont jalonné ce que l’on nomme la préhistoire :

  • Les hominidés comprennent l’homme actuel, ses ancêtres mais aussi les gorilles et les chimpanzés Il s’agit des mammifères de la famille des primates en mesure de se mouvoir entièrement ou en partie grâce à leurs 2 jambes, de pratiquer une vie sociale et d’être capable de fabriquer des outils;
  • les homininés représentent une sous famille de la précédente. Elle inclut la lignée qui conduit à l’homme actuel depuis l’australopithèque apparu il y a 4 millions d’années, dont la célèbre Lucy (3,2 millions d’années) ;
  • Le genre Homo désigne toutes les espèces de la lignée humaine dont la première est l’Homo habilis apparu, il y a 2,5 millions d’années, environ et la dernière l’Homo sapiens, le premier homme moderne apparu en Afrique, il y a donc 200 000 ans.

 Connaissez-vous bien la famille ?

homo-sapiens-et-neandertal_la famillle

  • Homo habilis signifie homme habile. Il a vécu en Afrique de l’Est et du sud entre 2,5 millions d’années et 1,5 million d’années (Ma);
  • Homo ergaster (homme qui se déplace) apparait en Afrique, il y a plus de 2 millions d’années. Il va migrer vers l’Asie. Il évoluera en Homo erectus (homme debout) vers 1,8 million d’années pour s’éteindre 300 000 ans avant notre ère. Omnivore, on lui attribue la maîtrise du feu;
  • Homo heidelbergensis pourrait être selon certains scientifiques l’ancêtre commun à l’Homo sapiens et à l’Homme de Neandertal. Il vit en Afrique et en Europe entre 700 000 ans et 200 000 ans avant notre ère; 
  • Homme de Neandertal fait son apparition il y a 250 000 ans pour disparaitre il y a 30 000 ans. Il cohabitera donc avec l’Homo sapiens . Il vivra en Europe et au Moyen-Orient et sera le tout premier à enterrer ses morts.
  • Homo sapiens entre en scène il y a sans doute 300 000 ans  en Afrique, voyagera et atteindra l’Europe, il y a près de 40 000 ans. Il sera alors connu sous le nom de l’homme de Cro-Magnon.
  • et homo floresiensis, ou Homme de Florès, espèce (spécifique ?)  de petite taille découverte en 2003 en Indonésie, ayant vécu entre – 95 000 ans et – 12 000.

Les hobbits sont-ils des hommes de Florès ?

Bilbo, le Hobbit, a-t-il un lien de parenté avec l'homme de Florès ?

Bilbo, le Hobbit (4) ressemble par sa petite taille à l’homme de Florès, découvert en 2003 sur l’ile de Florès en Indonésie.

Nous avons à faire à des individus de petit gabarit, 1 mètre environ et une trentaine de kilos, connus que sur cette île. Cette espèce, s’il s’agit bien d’une espèce en tant que telle,  descendrait directement de l’homo habilis, voire de l’homo erectus.

Malgré un cerveau de la taille d’un pamplemousse, l’Homme de Florès n’en a pas moins fabriqué des outils et maitrisé le feu.

De là à lui conférer des pouvoirs et un destin exceptionnels à la Bilbon Sacquet, le Hobbit de Tolkien, cela revient à nous compter « florès »…


Coup de vieux pour le premier jeune homme !

jean-jacques-hublin-Decouverte-homo-sapiens-Maroc

Le Maroc pourrait être le berceau de l’humanité.

La découverte du site de Djebel Irhoud déplace nos origines vers le Nord-Ouest du continent africain (jusqu’ici situé en Afrique du sud et de l’est) et surtout repousse de 100 000 ans les tout premiers pas de nos ancêtres directs. Même si, comme le souligne l’anthropologue Jean-Jacques Hublin « bien malin qui pourrait donner un point d’origine » (2) à notre espèce.

Le site Djebel Irhoud  est situé entre Marrakech et l’océan Atlantique. Là, vont être exhumés, année après année, au total 5 individus dont un ado et un enfant de 7 à 8 ans.

Les datations laissent penser que l’ensemble des fossiles remonte à environ 315 000 ans (avec une marge d’erreur de 10 %) même si certains scientifiques réfutent cette datation.

Pour Yves Coppens « C’est une très belle découverte qui semble confirmer un foyer africain pour l’origine humaine » (2).

 


1 – Découverte par l’équipe de Jean-Jacques Hublin de 5 fossiles sur le site marocain de Djebel Irhoud.
2 – Citation dans « Le Monde » du 7 juin 2017, article par Hervé Morin.
3-
Depuis 2003, l’homme de Neandertal et l’Homo sapiens sont considérés comme deux espèces différentes, il n’y a donc plus de raison de parler de l’homo sapiens sapiens. En revanche, le terme d’Homo sapiens archaïque est parfois utilisé pour désigner les premiers homo sapiens, avant – 35 000 ans.
4 – Référence au Film sorti fin 2012 « Le hobbit : un voyage inattendu », premier volet d’une trilogie issue de l’oeuvre de J.R.R Tolkien.


A visionner pour mieux comprendre :

 

 


A lire ou à tester pour aller plus loin :

  • L’Homme premier. Préhistoire, évolution, culture de Henry de Lumley, directeur du Muséum d’Histoire Naturelle et du Musée de l’Homme. Il a une connaissance passionnée de la préhistoire et sait mettre tout son enthousiasme à la faire partager. Simple, richement illustré, ce livre permet de découvrir la préhistoire et offre une vision inattendue d’un passé si lointain, de lieux si différents, et pourtant si proches.
  • La Grande Histoire des premiers hommes européens De site en site, de la Géorgie à l’Italie et à l’Espagne, de la France méridionale à celle du Nord, voici une invitation à marcher sur les traces des premiers Européens. À chaque pas, c’est une étape de l’évolution que l’on découvre.
  • L’homme, cet étrange animal de Jean-François Dortier, sociologue et fondateur du magazine Sciences Humaines.  Un étrange animal est apparu sur terre il y a deux millions d’années, avec l’Homo habilis. Il s’est mis à parler, à fabriquer des outils, à produire des oeœuvres d’’art, à enterrer ses morts et à inventer des dieux. Comment expliquer l’’émergence de ces comportements nouveaux ?  Les recherches sur les cultures animales, l’’émergence du langage, l’’évolution du cerveau, les origines de l’art et de la religion renouvellent constamment la question du « propre de l’homme ».
  • Un portrait de vous, comme si vous étiez un Homo habilis, cela vous tente ? Rendez-vous sur le photomaton de l’époque!



Sur le même thème :

2 commentaires

  1. ooVoo a écrit,

    L’article du Monde : Le plus vieil Homo sapiens a 400 000 ans http://minu.me/3ku8

    Posté le 7 janvier, 2011 à 15 h 42 min

  2. Max a écrit,

    Selon Le Monde du 29 décembre 2010, l’Homo Sapiens aurait pris un sacré coup de jeune. Des archéologues israéliens auraient en effet découvert le plus vieil Homo Sapiens. Il remonterait à 400 000 ans, soit le double de l’estimation actuellement admise.

    Il n’aurait pas vécu en Afrique de l’est mais à la place de l’actuel Israël. Cette découverte, faite dans une grotte, a été vérifiée grâce à la datation de 8 dents retrouvées sur place ainsi qu’après examen des matériaux trouvés sur place.

    Les fouilles continuent pour mieux comprendre l’évolution de l’homme moderne, explique l’article.

    Posté le 29 décembre, 2010 à 22 h 13 min

Ajouter un commentaire